AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Portrait d'une jeune Sentinelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Portrait d'une jeune Sentinelle    Mar 24 Juil 2012 - 8:40


Liara Til'Oryn
featuring Diane Kruger

Ϫ Some information Ϫ
Bonjour! Je m'appelle Liara Til'Oryn mais mes amis me surnomment écrire ici. Je suis né(e) à Al-Jeit le 26 mai et de ce fait j'ai donc 30 ans. Côté coeur, je suis célibataire. J'appartiens au groupe Dessinateurs et mon/mes pouvoir(s) est/sont l'Art du Dessin

Ϫ Me in few words Ϫ
Je suis quelqu'un de calme, douce, pacifique, amicale, et peu ambitieuse. Mais j'ai aussi des défauts, comme fière, jalouse, susceptible, possessive.



Ϫ You know everything about me Ϫ
Liara est une femme plutôt grande qui se fait remarquer par sa simple présence. Car au delà de ses vêtements très riches et ses bijoux de dame de la noblesse, qui sont très voyants, elle a une voix forte et chantante, qui résonne et porte loin. Elle est plutôt pâle, bien qu'elle ait passé le plus clair de son enfance à l'extérieur. Elle a un visage rond, où un sourire flotte en permanence sur ses lèvres fines et claires. Bien que son nez soit plutôt grand, il ne gâche pas l'harmonie de son visage qui, bien qu'il ne soit pas d'une beauté transcendante, lui donne un air paisible qui plait. Elle a les yeux couleur vert d'eau tirant vers le bleu clair très pâle, entourés de cils plutôt épais. Liara est blonde, un blond très clair qui passe pour presque du blanc quand elle est en plein soleil et ces cheveux descendent jusqu'aux coudes en ondulant légèrement.


Ϫ I remember Ϫ
Liara est a sa fenêtre. Elle profite du calme avant de devoir repartir en voyage. Ce n'est pas que cela la gêne, elle adore voyager et contempler les vastes espaces. Mais elle aime aussi le calme absolu de son univers, ce qu'un voyage, souvent riche en rebondissements, ne peut lui apporter. Depuis sa maison, achetée à grands frais par sa famille après sa nomination, la jeune femme peut contempler ce qu'elle considère comme l'un des joyaux d'Al-Jeit, un chef d'oeuvre né de l'Imagination : Le Mirroir. Combien de fois ne s'est-elle pas perdue dans la contemplation de ses eaux et de ses verres ? Elle se souvient très bien de sa petite enfance dans cette ville et de la découverte de cette place.

Al-Jeit

- Liara, regarde ma Chérie, c'est le Mirroir !

Sa mère la tient par la main. Dans les yeux de la toute petite filles, milles étoiles brillent. Elle a quatre ans, c'est la première fois que sa mère la guide dans la capitale de Gwendalavir. Ce qu'elle a vu lors de cette après midi palpitante dépasse de loin tout ce que son esprit à pu imaginer, et là, elle contemple le Mirroir, merveille d'eau et de verre, conçue par les Dessinateurs les plus doués de l'Empire.

- Mère. C'est joli ! C'est trop beau ! Qui s'est qui a fait çà ?

- Ce sont les Dessinateurs, tu sais, je t'en ai déjà parlé. Ce sont ceux qui étudient ou enseignent à l'académie.

- Et ils sont capables de faire tous çà ? C'est trop bien ! Mère, vous croyez qu'ils peuvent le refaire ?

Liara est habituée à vouvoyer sa mère, bien qu'elle sache que peu d'enfants le font. La fillette est née au sein de la famille Til'Oryn, une des familles nobles les plus riches et les plus influentes de l'Empire, où l'on éduque ses enfants avec le respect le plus absolut de ses aînés. Elle et sa soeur jumelle, Enora, étaient destinées à reprendre les affaires familiales ou à faire un grand mariage avec le fils d'une autre famille. Leur mère le sait, car cela a été son destin à elle aussi, et aussi prévisible qu'il ait été, il lui avait donné deux filles magnifiques qui la comblaient.

- Je ne sais pas, répondit-elle. Peut-être, mais leurs aînés étaient des Dessinateurs extrèmements doués, et il faut beaucoup de talent pour les égaler.

La petite fille semble réfléchir un instant puis prend l'air le plus sérieux et demande à sa mère :

- Vous croyez que je pourrai être Dessinateur quand je serai grande ?

Elle préfère garder le silence. Elle ne veut pas briser les rêves de sa fille, mais jamais personne dans sa famille n'a eu le Don, même embryonnaire. Ainsi, les espoirs de la fillette sont illusoires.

~

Liara a à présent dix ans. Elle vit depuis quelques années dans une grande maison de campagne qui appartient à sa famille, où elle passe le temps entre ses leçons et les ballades ludiques avec sa soeur. Enora lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Elle a les même cheveux blonds, le même teint de nacre, mais elle bien plus souple que sa jumelle. Elle grimpe dans les arbres sans aucun mal pour ramener à sa soeur des fleurs irisées. Elle est aussi plus rapide et déteste toutes les leçons qu'on lui
impose dans l'ambiance confinée de leur salle d'étude.

- Je parie que tu ne peut pas grimper là-haut ! lui lança Enora.

Liara contempla la haute branche de l'arbre? Tout aussi imposant qu'il soit, l'écorce semblait très glissante. La fillette lui lança un regard ironique.

- Très drôle Enora ! Tu te moque de moi, tu sais bien que je ne vais pas y arriver, je vais me faire mal.

- Tant pis, moi je vais grimper.

Souple et gracieuse, Enora prit impulsion sur une racine et crochèta avec sa main une branche basse sur laquelle elle se hissa. Peu de temps après, elle était assise sur la branche, trois mètres au dessus de sa soeur.

- Ce n'est pas compliqué tu vois ! Allez monte !

Au même moment, la gouvernante des deux enfants, une grande femme rougeaude les interpella.

- Mademoiselle Enora, une jeune fille comme vous ne grimpe pas aux arbres, je vous l'ait déjà dit et répété. Venez vous deux, c'est l'heure de votre leçon.

- Qu'apprenons nous aujourd'hui ? demanda Liara.

- Votre père a fait venir de la capitale un professeur qui vous inculqueras la langue faëlle.

Enora descend de l'arbre en grognant. A quoi cela peut-il servir d'apprendre la lanque faëlle ?
En regardant sa jumelle, Liara prit conscience du fossé qui les séparait. Enora, éprise de liberté totale, et elle, possédant une grande soif d'apprendre. Elle sait aussi que jamais sa soeur ne supportera la vie que leur père leur donnera.

~

Cinq ans ont passés depuis l'épisode de l'arbre. Les deux soeurs ont quinze ans, et ne se comprennent plus. Liara étudie toujours avec acharnement, tandis que Enora multiplie les fugues en partant en excursions seule. Enora est punie, tandis que Liara est félicitée. La jeune rebelle traite sa soeur d'asservie et elle ne peut que regretter cette situation.
Elle sont seules dans le jardin. Elles ne se parlent pas. Elles ne savant plus quoi se dire.

- Enora...

Sa soeur lui adresse un regard dénué d'expression.

- Enora je... De quoi est-ce que tu rêves ?

- Je veux voir les feuilles mortes de l'automne, comme on en voyait à la campagne. Elles me manquent.

Les Til'Oryn étaient revenues à la ville peu de temps auparavant. Liara se souvenait de ces feuilles, couleur ocre qui jonchaient le sol. Elle les voyait dans sa tête, avec leur forme pointues et les veinures au milieu. Enora sursauta alors. Sur ses genoux étaient tombées quelques feuilles mortes, alors qu'il n'y avait aucun arbre dans ce prétendu jardin et que l'on était au début du printemps.

- Refais çà ! ordonne Enora.

- Refaire quoi ?

- Et bien les feuilles là, c'est toi qui les a dessinées non ?

Dessinées ? Liara regarde sa soeur avec de grands yeux.

- Je ne sais pas dessiner Enora.

- La preuve que si est là.

Les feuilles disparurent alors. Liara revisualisa les même feuilles dans sa tête, mais plus nombreuses. Elles apparurent au dessus d'elles et s'échouèrent sur le sol.

- C'est un Dessin ! constate Enora. Et je te remercie de l'avoir fait pour moi.

Al-Vor

Consulter un analyste est une chose nouvelle dans la famille Til'Oryn. En effet, Liara était la seule enfant de la famille a pouvoir dessiner, ne serait-ce qu'un feu de bois. Un tel évènement suscita l'interet de toute la famille et on prit ses quartiers dans la résidence familiale d'Al-Vor, dans le but, à la fois de tester l'adolescente, mais aussi, en parallèle, dans le but de faire fructifier le marché familial dans la région. Liara passa peu de temps à Al-Vor, mais ce qu'il se passa là-bas fut d'une importance cruciale dans sa vie.
Le maître analyste en question, Duom Nil'Erg, avait testé l'empereur en personne, et quelques unes des Sentinelles de l'empire. Elle avait tenu à y aller seule avec sa soeur, peu désireuse d'avoir tout un attroupement derrière elle. L'analyste lui expliqua la nature du test qu'elle allait subir, tandis qu'elle voyait son rêve de petite fille devenir réalité, devenir Dessinatrice. Sa soeur se tenait derrière elle, pas trop loin mais pas trop près non plus, apparemment peu à son aise dans cet endroit. Elle observait avec un certain intéret cependant les toiles réalisées par les nombreuses personnes testée par Nil'Erg. Liara se retrouva à son tour devant une toile et en suivant les indications de l'analyste, obtint trois cercles différents : bleu, rouge et jaune. Son cercle bleu de créativité était le plus étendu, jouxtant les limites de la toile. Les deux autres cercles, de pouvoir et de volonté, étaient plus petits mais équivalents, mais les trois étaient très bien centrés. L'analyste lui dit simplement qu'elle pourrait aller loin. Le soir même, le chef de la famille Til'Oryn envoya une lettre à l'académie d'Al-Jeit pour y inscrire sa fille.

~

Le lendemain amena des couleurs plus sombres à la liesse qui prenait la famille de voir une de ses filles réussir. Les nouvelles étaient mauvaises, très mauvaises. Les rumeurs qui courraient sur une possible trahison des Sentinelles se révélèrent fondées puisqu'elles trahirent. Ce fut un véritable coup de massue pour l'Empire, qui se voyait privé de ses meilleurs lieutenants. Sans compter que les Sentinelles félones (puisqu'elles n'avaient pas toutes trahit) s'étaient alliées aux ennemis naturels des Alaviriens : une race que l'on croyait disparue nommée Ts'lich. Ce fut ce soir là que Liara vit sa soeur jumelle pour la dernière fois. Elles étaient assises l'une à côté de l'autre dansleur chambre.

- Alors tu vas devenir Dessinatrice hein ? demanda Enora.

- Oui, si je suis assez douée.

- Tu l'es. Tu as de la chance de pouvoir réaliser ton rêve au moins. Je devrai prendre exemple sur toi, qui l'aurai cru.

- Pourquoi tu ne le fais pas alors, si tu t'en plaint ? souligna Liara dans un murmure en ramenant ses genoux contre elle.

- Parce que je ne sais pas si j'en serai capable.

- Moi je sais que tu en es capable, et tu le feras si tu le veux vraiment.

- Je devrai vraiment prendre exemple sur toi Liara, sourit la jeune rebelle. D'ailleurs je vais le faire. Ne t'inquiète pas, quand j'aurai réalisé mon rêve, je reviendrai te le dire.

Elle embrassa sa soeur sur le front et parti se coucher. Le lendemain, le lit d'Enora n'avait pas été défait. Liara pleura le départ de sa soeur, mais voulait par dessus tout qu'elle soit heureuse.

De nouveau Al-Jeit

L'arrivée de Liara à l'Académie coincida avec la mise en place du verrou Ts'lich dans les Spires. Si elle n'arrivait pas à un niveau suffisant pour sentir les limites de ce verrou dans l'Imagination, cela ébranla beaucoup ses professeurs, ce qui ne l'empêcha pas néammoins de progresser comme une flêche. Car si ses dessins ne pouvaient être ambitieux, ses maîtres saluaient tout du moins la finesse et la précision de ses dessins. Mais une telle progression l'amena à se heurter rapidement au fameux verrou. Ce fut un jour, un an seulement après son entrée.
Son Dessin était plus ambitieux que d'habitude. Et quand elle voulut affiner les détails, elle se heurta à un mur, elle ne pouvait pas aller plus loin.

- Et bien ? s'impatienta son professeur.

- Je n'y arrive plus, s'affola t'elle. Les chemins sont bloqués.

Le maître Dessinateur soupira.

- C'est le verrou jeune fille, il nous affecte tous et nous empêche de défendre correctement l'Empire, ou même de localiser les Figés.

- Les Figés ?

- Oui, c'est le nom que l'on a données aux Sentinelles. Elles sont retenues quelque part par les Ts'lich et ne peuvent bouger. A cause d'elle, l'Empire est au bord de l'invasion. C'est cocasse n'est ce pas, les Sentinelles ont trahies mais nous avons désespérément besoin d'elles.

Et quand, six ans plus tard, un professeur souffla qu'Ewilan Gil'Sayan était de retour, ce fut une véritable d'explosion, surtout que d'après ce qu'on en disait, elle n'était pas concernée par le verrou Ts'lich. Alors âgée de 22 ans, elle entendit ses propres professeurs, des hommes très vieux, annoncer qu'un fille de treize ans était capable de s'appropprier leurs propres dessins. On disait même qu'elle éveillerait les Figés. Tout cela semblait trop beau pour elle vrai. Et pourtant, quelques temps plus tard, alors qu'elle s'exerçait dans les Spires en effleurant le verrou, elle le sentit sauter avec une telle puissance que tous les Dessinateurs à proximité le sentirent. Les plus doués ne se firent pas attendre pour se rendre sur le Front porter main forte aux soldats impériaux qui s'escrimaient contre des Raïs. C'est aussi à se moment que le pouvoir de Liara prit ses véritables proportions. On la découvrit capable d'exercer le pas sur le côté et de réaliser des Dessins très ambitieux. A 23 ans, elle finit d'étudier à l'Académie d'Al-Jeit et exprima son désir de pouvoir un jour enseigner à son tour. Deux ans plus tard, elle devint une Dessinatrice très douée, qui égalait quelques fois ses professeurs. Eux la croyait capable de devenir Sentinelle puisque plusieurs postes, dont celui d'Eléa Ril'Morienval c'étaient libérés. Elle était néammoins beaucoup trop jeune et pas assez expérimentée. Elle continua d'étudier. Cela faisait alors plus de dix ans qu'elle n'avait pas revu sa soeur jumelle, et elle ne savait pas où elle pouvait bien être. Sa famille, quand à elle ne tarissait pas d'éloges à son sujet et la poussait sans cesse sur le chemin de l'excellence. Et enfin, à l'âge de 29 ans, on l'appela à devenir Sentinelle.

- Je suis bien trop jeune pour devenir Sentinelle. Et je ne connais presque rien de l'Empire !

Elle avait protesté, avançant que d'autres seraient bien en mesure de remplir ce poste à la fois prestigieux et difficile, mais non, ce serait elle.
La famille Til'Oryn lui avait offert une demeure privée pour la récompenser d'une telle réussite, ce dont elle profitait entre deux voyages. En effet, depuis sa nomination, elle prend le temps de visiter le pays qu'elle est censée protéger après avoir passé de nombreuses années confinée à Al-Jeit. Et en secret, elle cherche sa soeur, disparue depuis quinze, qui s'est employée comme elle à réaliser un rêve dont elle ignore tout.





Ϫ The one behing the screen Ϫ
Ϫ Some information Ϫ
♣️ Prénom • Marine
♣️ Pseudo • Bah...
♣️ Avatar •
♣️ Que penses-tu du design ? Il m'a donné envie de m'inscrire
♣️ Un commentaire ? • Superbe forum, j'ai hâte qu'il se peuple

fiche par romane de artsoul


fiche par romane de Artsoul


Dernière édition par Liara Til'Oryn le Mar 24 Juil 2012 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait d'une jeune Sentinelle    Mar 24 Juil 2012 - 12:07

Bienvenue! J'adore l'histoire, t'as un style très fluide ce qui la rend très agréable à lire!
Hâte de Rp avec toi (même si je suis une méchante! )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait d'une jeune Sentinelle    Mar 24 Juil 2012 - 12:16

Merci

On trouvera bien une occasion de rp de toute façon ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait d'une jeune Sentinelle    Mar 24 Juil 2012 - 17:08

Félicitation, Tu es validé !

Bienvenue parmi nous Liara ! Une jeune sentinelle, le rêve <3
J'ai beaucoup aimé ta fiche, un très bon niveau de rp et on sent l'influence de Pierre Bottero tu as une belle imagination ! Ce qui est un comble pour une dessinatrice *pan*
Tu peux maintenant commencer à jouer en faisant tes fiches de liens et de topic ainsi qu'en recensant ton avatar ici. En cas d'absence merci de nous prévenir ici. Si tu recherches un partenaires de rp, tu peux toujours faire une demande générale de rp et les autres membres se feront un plaisir d'y répondre ! Tu pourras ainsi te trouver un groupe pour pouvoir commencer ta première Quête.
Bon jeu parmi nous <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portrait d'une jeune Sentinelle    

Revenir en haut Aller en bas
 
Portrait d'une jeune Sentinelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portrait et profil de Evens Jeune dit Ti Kouto , Bwa Lyann
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pacte des marchombres :: Introduction :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: